« I want to be a paresseuse V.I.P | Accueil | And the Oscar of the Ultimate Paresseuse goes to... »

J’ai testé... la MBT

10.03.2011

 

MBT

 


Pas le bicross du petit-neveu, hein.

 

Mais la basket Paresseuse par excellence : celle qui fait faire de la gym sans avoir à lever le petit doigt (de pied).

 

La pionnière du marché, celle que ses concepteurs refusent d’appeler chaussure et tiennent à appeler « anti-chaussure » (!), a largement été copiée depuis mais reste la référence, études scientifiques, brevets et caution médicale à l’appui.

 

Petit rappel : la MBT, c’est cette... euh, chaussure, ou anti-chaussure, donc, à la semelle courbe et convexe, qui muscle la jambe rien qu’en marchant (sur le chemin du bureau, en pleine virée shopping, pour aller à la photocopieuse...)

 

La bonne idée !


Sauf que comme tout le monde, votre paresseuse s’est demandée avant d’oser glisser ses petons dedans :

 

Mais est-ce que je ne risque pas de me transformer en culbuto ?

 

Eh ben non. Il faut absolument tester la MBT pour comprendre qu’on ne va pas se mettre à basculer d’avant en arrière. C’est vrai que l’équilibre du corps se retrouve complètement modifié : tout d’un coup, on a envie de se tenir droite, de contracter les abdos, de détendre les épaules... Que du positif ! Une fois le réflexe pris d’allonger les foulées en déroulant bien à partir du talon, on devient vite addict à cette impression de marcher sur des ressorts et de foncer sans le moindre effort.

 

Bon, mais une autre question a germé dans le cerveau de votre blogueuse :

 

Est-ce que je ne dois pas faire du sport pour optimiser l’effet ?

 

Oh non malheureuse ! Jamais de sport en MBT, c’est le commandement numéro 1 de cette basket pensée, dessinée, conçue pour marcher en ville : pas pour courir, pas pour grimper une montagne, pas pour faire un tennis... Youpi ! En fait, ce sont elles qui travaillent toutes seules (ok, il faut juste bien vouloir se lever du canapé. Assise, ça ne marche pas.) Dès dix minutes à fouler le bitume et on sent déjà les muscles des cuisses qui chauffent. Il est recommandé d’y aller mollo la première fois : pas question pour les novices de porter ses MBT du matin au soir, sinon bonjour les courbatures. En revanche, au bout d’une semaine, on ne peut plus s’en passer.

 

Et pour celles qui n’avancent qu’en talons hauts parce que ça donne de la hauteur... ces baskets font grandir de plusieurs centimètres !

 



Plus d’infos et points de vente sur le site de la marque

 

TrackBack

URL TrackBack de cette note:
http://www.typepad.com/services/trackback/6a00e54f10584c8834014e5fb48a83970c

Listed below are links to weblogs that reference J’ai testé... la MBT:

Commentaires

Quizz

  • Instagram x Les Paresseuses

     

    On adore les cookies, chez les Paresseuses. Mais pas uniquement ceux que l’on croit ;) En continuant votre navigation sur le Blog, vous acceptez l’utilisation de cookies qui permettent de mesurer notre audience et de faciliter le partage de contenus vers les réseaux sociaux. Plus d’infos par ici :)

C'est nouveau

Promotion